6 recettes pour rater un recrutement à coup sûr ...

Inutile de décrire trop longtemps les effets désastreux d'un recrutement raté : coût, image employeur, perte de chance business, démotivation interne, etc.

Pourtant, les raisons principales sont connues :

  1. Dans 1 cas sur 4 , un profil mal défini, des attentes contradictoires des parties prenantes :
  • une double hiérarchie, un périmètre flou , des objectifs et une roadmap incertains…
  • résultats : performance insuffisante, désorganisation interne
  1. Dans 1 cas sur 2 , une prise en compte insuffisante de la culture de l'entreprise:
  • Un candidat recruté avec une expérience professionnelle exercée dans grand groupe, une culture hiérarchique forte, des processus décisionnels nombreux et détaillés, qui intègre une PME exigeant prise de décision rapide, opérationnalité, agilité et responsabilisation
  • résultats : inadaptation à l'entreprise, stress et démotivation
  1. Un processus d'entretiens mal préparé :
  • un recueil d'informations disparate et insuffisant , un questionnement limité, une vente en porte-à faux
  • résultat : une évaluation aléatoire avec un risque d'échec majoré
  1. Dans 3 cas sur 4 : Tendance au « clonage »; entre un bon candidat avec une formation et une expérience différentes du manager, et un candidat plus semblable, tendance à privilégier le second candidat
  • recrutement d'un candidat moins performant mais rassurant
  • résultats : apport perçu comme limité, et séparation précoce
  1. Un processus opaque, interminable:
  • en étirant bien sur de nombreuses semaines, sans suivi personnalisé des bons candidats, on finit par se retrouver avec les autres, et encore s'il en reste…
  • résultats : temps et argent perdus, image détériorée sur les réseaux sociaux avec effet boomerang en interne
  1. Considérer qu'après la signature du contrat, c'est gagné !
  • rien de pire pour un nouvel (ou une nouvelle) entrant de sentir que finalement il n'était qu'une victime à séduire ; peu ou pas d'intégration organisée, absence de tutoring, pas de points fréquents et réguliers, feuille de route aléatoire, feed-backs insuffisants
  • résultats : des périodes d'essai sans utilité, voire interrompues sans crier gare, et tout est à recommencer

CLM Conseil a développé une approche qui vous aide à maîtriser ces risques :

  • en prenant en charge tout ou partie du recrutement et de l'intégration ;
  • en auditant vos pratiques dans une logique de progrès.


source  : Linkedin

Christine Lemay - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les pères danois incités à prendre leur congé pate...
Droit à l’oubli : un outil pour vérifier s’il est ...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 1 mars 2021